Saint-Omer- les 8e RI - 208e RI - le 7e RIT

24 juillet 2017

Soldat Léon Chochois 8e RI

Soldat Léon Chochois 8e RI

Léon Chochois est natif de Calais ; de la classe 1911, il est déjà en caserne le 2 août 1914 et participe aux premiers combats du régiment à Dinant puis à la

bataille de Marne, à Bergères sous Montmirail où il est blessé le 9 septembre.

Evacué vers l'hôpital provisoire de Rosny, il décède des suites de ses blessures le 18.

Inhumé à Rosny, il repose dans le carré militaire.

Merci à Thierry Grier de s'être déplacé pour me photographier la tombe de ce soldat.

rosny-c

 

Posté par saint_omer 8ri à 08:43 - - Permalien [#]

30 mai 2017

Un sous-lieutenant du 208e RI

Un sous-lieutenant du 208e RI

Je vous propose aujourd'hui cette photo de prisonniers dont ce sous-lieutenant du 208e qui m'est inconnu à ce jour.

208 prisonnier copie

Posté par saint_omer 8ri à 08:59 - - Permalien [#]
28 février 2017

Médecin Honoré Fourdinier

Médecin aide-major de 1e classe Honoré Fourdinier

 

Honoré Fourdinier est mobilisé au 284e RI, il est médecin auxiliaire.

Le 16 avril 1915, il passe au 8e RI en tant que médecin aide-major de 2e classe (sous-lieutenant) et s’installe aux Monthairons.

Cette ferme est devenue un grand hôpital de campagne où l’on y soigne les blessés qui affluent aussi bien dedans que sous les tentes.

Le 5 mai, le régiment est engagé au bois d’Ailly, en poste à Mécrin, Honoré y soigne des blessés durant toute la nuit, le 6, il est exténué !

Il quitte la Meuse le 31 mai pour l’Aisne, au poste de secours du bois Marteau et reste dans ce secteur jusqu’en janvier 1916.

Verdun : le 26 février 1916, le 8e se trouve près de la ferme d’Haudromont.

Honoré y connaît l’horreur du bombardement intensif et survit avec beaucoup de chance. Il ne dispose pas d’eau ni de pansements, les blessés se plaignent d’être prochainement tués.

Le 28 février, dans le froid et la neige, il est blessé par éclats d’obus aux jambes et non évacué.

souville 1 copie copie

Il revient aux casernes Marceau puis il part au ravin de Souville où il couche à même la tranchée.

Lors de la bataille de la Somme, Honoré arrive à Etinehem où de nombreuses ambulances sont en place puis il part au camp Gressaire (voir un article précédent sur ce camp).

Il est alors nommé médecin aide-major de 1e classe (lieutenant).

Le 8 septembre, il dort dans un abri profond près de l’église de Maurepas et couche même sur un brancard à la ferme du Priez.

honoré à d copie

A droite sur la photo, il est muté à l’ambulance 4/53 et libéré en 1919.

Capitaine en 1923, mobilisé le 3/9/1939, Honoré est médecin-chef à l’hôpital d’Arras et libéré fin octobre.

Il revient exercer à Bully les Mines jusqu’à sa retraite.

Remerciements à Monsieur Paul Fourdinier.

 

 

Posté par saint_omer 8ri à 09:51 - Permalien [#]
23 janvier 2017

Soldat Georges Bacquez 8e RI

Soldat Georges Bacquez 8e RI

Georges Bacquez, natif de Harnes, est incorporé au 8e RI le 3/12/1914 et rejoint le front au printemps 1915.

Blessé le 3 mai par éclat d’obus lors des terribles combats du bois d’Ailly en Meuse, il est évacué.

Après guérison, il est en ligne dans l’Aisne dans les secteurs de Berry au Bac et de la ferme du Choléra.

L’hiver est rude, Georges se trouve dans les tranchées du Chauffour en janvier puis c’est Verdun, la grande bataille commence, il est en ligne à Haudraumont puis à Souville.

Après un repos bien mérité, il revient dans l’Aisne dans le secteur de Paissy où il est une nouvelle fois blessé par éclat d’obus le 10 mai.

Il rejoint le front et prend part à la bataille de la Somme, il est très grièvement blessé dans le secteur de Maurepas/ferme du Priez et amputé de la jambe droite à l’hôpital d’évacuation 15 de Cerisy où il décède le 3/10/1916.

 

bacquez_b1

Je remercie Monsieur Georges Bacquez, fondateur du musée de Harnes qui m’a permis de rédiger cet article.

bacquez_b

Posté par saint_omer 8ri à 12:00 - - Permalien [#]
18 janvier 2017

Soldat Usmar Flageollet 8e RI

Soldat Usmar Flageollet

 Usmar de la classe 1910 et natif de Liévin est mobilisé le 3/8/1914 et rejoint la garnison de Calais.

Affecté à la 5e compagnie, il part en campagne et prend part aux évènements suivants :

Août : Thiérache (région de Signy le Petit), bataille de Charleroi (combats de la Meuse, Dinant), combat du gué d’Ossus, bataille de Guise (bois de Bertaignemont).

Août/ septembre : retraite (Missy les Pierrepont, Pontavert, Treslon, Damery, Champaubert, Sézanne).

Septembre : bataille de la Marne (la Noue, Bergères sous Montmirail, Reims).

Septembre/octobre : vallée de l’Aisne (secteur de Pontavert, ferme du Choléra, vallée de la Miette, la Ville aux Bois).

Octobre : en réserve dans la région de Roucy-Ventelay.

 Le 31 octobre, le 2e bataillon dans lequel se trouve Usmar est dirigé vers Soupir où il est engagé le 2 novembre après avoir subi un bombardement d’une rare violence.

Peu après, les bataillons allemands attaquent et c’est lors de cette attaque qu’Usmar a été probablement fait prisonnier contrairement au 3 comme l’indique l’annotation sur la fiche matricule car ce jour là, le bataillon n’est plus engagé…

 Dirigé vers le camp de Gustrow (connu le 24/5/1915), il part dans le grand camp de Munster III début 1917 puis il est libéré au camp de Friedrischfeld.

 De retour en France le 9/12/1918, il est démobilisé le 30/8/1919.

Flageollet_c

 Je remercie Lyonel qui m’a permis de relater la campagne de son grand-père.

Posté par saint_omer 8ri à 11:26 - Permalien [#]

14 novembre 2016

Musée de Harnes

Musée de Harnes

Voilà une occasion de sortie non loin de chez nous ! Vous ne serez pas déçus en visitant ce musée-Mémoire des Poilus Morts Pour La France dans la salle du souvenir !

La 2e guerre mondiale et l'archéologie représentent une partie importante des expositions ; de plus, l'accueil y est excellent !

2

 

 

Posté par saint_omer 8ri à 12:00 - - Permalien [#]
11 novembre 2016

Soldat Maurice Abeel 8e RI

Soldat Maurice Abeel 8e RI

Natif de St-Pol/mer, Maurice Abeel est appelé sous les drapeaux au 8e RI en octobre 1913.

Affecté à la 8e compagnie du 2e bataillon, il rejoint la citadelle de Calais et y effectue son service.

Malheureusement, la guerre est déclarée le 1er août 1914, Maurice est mobilisé immédiatement et quitte la citadelle le 5 août pour embarquer en train en direction d’Hirson.

Le 13 août, il est proche de Dinant et connaît le baptême du feu le 15, l’objectif étant la reprise de la ville à l’ennemi.

Maurice est de ceux qui arrivent au point haut de la ville : la citadelle !

Après être resté plusieurs jours en réserve à Sommière, sa compagnie organise la défense de Denée le 23  puis rejoint Flavion durant la nuit.

Après plusieurs étapes, il bivouaque le 25 au Gué d’Hossus dans les Ardennes et part le 26 en étant bombardé par l’artillerie ennemie.

Les longues marches se succèdent : Fligny le 27, Tavaux et St-Pierremont le 28.

Arrivé à la Hérie la Viéville le 30, il prend part à une attaque déclenchée sous le feu des mitrailleuses mais celle-ci est stoppée par la nuit noire.

La marche reprend, le 1er septembre, il passe à Pontavert puis à Roucy, le 3, il est dans la Marne à Fleury la Rivière puis à Boursault.

Le 8, il est présent lors de la reprise de Bergères sous Montmirail et rejoint Port à Binson le 11.

Le 14, il est à Reims et cantonne à St-Brice.

Le 16, il revient dans l’Aisne à Roucy puis à Pontavert où, durant la nuit, une attaque est en préparation.

Celle-ci a lieu le lendemain sous un feu intense, le bataillon ne passe pas et doit stationner sur les bords de la Miette.

C’est au cours de ces combats que Maurice est gravement blessé puis amputé de la cuisse gauche alors qu’il n’a que 22 ans !

En octobre 1915, il reçoit la médaille militaire et la croix de guerre avec palme.

C'est en 1942 qu'il se voit remettre la croix de la légion d'honneur.

Maurice Abeel blog

Maurice en soins.

Maurice est courageux, il décide plus tard de s’installer à Coutainville dans la Manche en tant que commerçant. Sa jambe de bois ne l’empêche pas d’aller à la pêche avec ses enfants.

En ce jour du 11 novembre, ayons une pensée envers ces combattants mutilés souvent ignorés voire oubliés !

Mes remerciements s’adressent à Mr Stéphane Abeel pour son partage de documents.

la Pêcherie blog

La ferme de la Pêcherie à proximité de la Miette.

Posté par saint_omer 8ri à 08:00 - - Permalien [#]
10 octobre 2016

César Hémery du 208e

César Hémery du 208e

Après avoir été mobilisé au 73e RI, César est affecté au 208e RI en mars 1917 ; blessé par balle, il est fait prisonnier à Craonne...

Si vous êtes de sa famille, dans la région de Santes, contactez-moi, merci !

Posté par saint_omer 8ri à 08:08 - Permalien [#]
07 septembre 2016

Soldat Edmond Hespel 8e RI

Soldat Edmond Hespel 8e RI

Ce soldat a été blessé lors de la bataille de Craonne le 17/4/1917 et je recherche sa famille, merci.

 

Posté par saint_omer 8ri à 09:13 - - Permalien [#]
19 juillet 2016

Soldat Ernest Marquant du 208e

Soldat Ernest Marquant du 208e RI

Voici un article paru ce jour sur le blog ami de Christian Philippart...

http://ceuxde14-18.skynetblogs.be/archive/2016/07/11/ernest-marquant-soldat-du-208eme-ri-je-vous-suis-redevable-d-8627908.html

 

Posté par saint_omer 8ri à 19:06 - - Permalien [#]