Mai 1915 au 208e RI

Résumé des opérations

Le 1er mai, le soldat Choquet est tué par un éclat d’obus de 105.

Le 3 mai, alors que le 5e bataillon part à Ludes, des tirs sont exécutés sans provoquer de blessés.

Le 7 mai, le 5e bataillon revient en ligne, le 6e se trouve aux tranchées du canal et dans Sillery.

Le 11 mai, le 6e bataillon part en repos à Ludes.

Le 13 mai, le soldat Fontaine de la 17e compagnie reçoit une balle au ventre tandis que le soldat Delhaye de la 19e est blessé de deux balles au bras.

Le 15 mai, le 6e bataillon relève le 5e dans les mêmes emplacements.

Le 16 mai, six soldats de la 21e compagnie dont Gaston et Jules Thomas sont blessés par éclats d’obus.

Quant au soldat Deleguorgue, il est blessé par éclats de grenade.

Le 18 mai, le soldat Lauwerier de la 23e compagnie est blessé par balle à la tête tandis que le capitaine Demay reçoit la croix de chevalier de la légion d’honneur à la Neuville.

Le 20 mai, le soldat Labadette de la 21e compagnie est blessé à la tête par éclat d’obus.

Le 22 mai, ce sont 16 caporaux et 32 soldats qui sont mutés au 8e RI.

Le 24 mai, le régiment reçoit l’ordre de quitter Sillery pour Jouy et Pargny. Il est remplacé par le 2e étranger.

Le 25 mai, le 5e bataillon et l’état-major cantonnent à Jouy, le 6e arrive à Pargny.

Le 27 mai, à 10h, un ordre arrive, il faut quitter le cantonnement pour embarquer à Muizon. Le départ a lieu à minuit.

Le 28 mai, arrivée à Mondicourt puis direction Raincheval tard le soir.

Les sous-lieutenants Lelong et Desfontaine sont cités à l’ordre de la division.

muizon_la_gare_b