Juin 1915 au 208e RI

Résumé des opérations

Le 1er juin, une fanfare est formée ; elle se compose du sergent Gavel qui en est le chef, du caporal Lecomte (sous-chef) et de 24 fanfaristes.

Le lieutenant Delozières est nommé à titre définitif.

Le 6 juin, l’ordre de quitter Raincheval arrive, le régiment se dirige vers Léalvillers où il arrive vers 23 heures.

Le 7 juin, dès le matin, le régiment part vers Bertrancourt où il arrive à 9 heures.

Le 9 juin, 6 compagnies sont mises à disposition du génie pour effectuer quelques corvées.

Le 6e bataillon rentre à Beaussart vers minuit.

Le 10 juin, le 6e bataillon se positionne à l’ouest de Colincamps et le soir, reçoit l’ordre d’avancer.

Voici les positions :

Les 22e et 24e compagnies se placent à la sucrerie ;

Les 21e et 23e compagnies sont au boyau St-Exupéry.

Durant ce temps, les soldats Clément et Léon Malle sont tués par éclats d’obus.

Après une avancée, le 6e bataillon se replace dans ses positions avant de recevoir l’ordre de rejoindre Beaussart.

Quant au 5e bataillon, il se dirige vers Bertrancourt en passant par Mailly-Maillet.

Le 12 juin, l’ensemble cantonne dans le bois de Forceville et le 13, le 5e bataillon se trouve dans les tranchées Vallade et Barrault ; le 6e, dans la tranchée Taupin, la compagnie de mitrailleuses étant à la sucrerie.

Le 14 juin, l’artillerie lourde ennemie bombarde les positions et 12 hommes sont blessés.

Le soir, la 24e compagnie et un peloton de la 21e sont mis à la disposition des 243e et 327e RI pour ramasser les morts de la veille.

Les jours suivants  se passent en cantonnement d’alerte à Bertrancourt.

Le 22 juin, départ vers Toutencourt en cantonnement et les jours suivants se passent en exercices et marches…

Num_riser0007