Le lieutenant Georges Lefebvre.

C’est en novembre 1894 que Georges Lefebvre rejoint le 73e d’infanterie à Béthune où, après la période d’instruction, il est nommé caporal avant de suivre les cours de préparation d’officier de réserve et d’en sortir aspirant.

Libéré de ses obligations militaires, Georges reprend ses études et obtient son diplôme de docteur en droit en 1899.

Il se marie en 1902 et en 1906, il s’installe à Saint-Omer en tant que notaire.

Vient le 1er août 1914, Georges est informé de la mobilisation générale par son clerc.

Il est alors lieutenant au 7e d’infanterie territoriale de Saint-Omer.

Après avoir d’abord intégré une commission de réquisition, il rejoint la 21e compagnie sous les ordres d’un capitaine et composée de 30 sous-officiers et de 800 hommes de troupe.

Fin août, il est dirigé vers Lisieux puis rejoint Bergerac où les dépôts des 8e et 208e d’infanterie se mettent en place.

C’est ainsi qu’il assiste aux divers exercices et manœuvres de sa compagnie.

Au printemps 1915, il passe au 95e territorial et rejoint Brive la Gaillarde.

Quelques semaines plus tard, il embarque en train et arrive dans la haute vallée de la Thur, à Cornimont puis à Thann au printemps 1916.

Nommé capitaine, il est affecté au 5e bataillon du 76e territorial en stationnement sur les hauteurs dominant Kruth et la vallée de Saint-Amarin.

Le temps passe, l’hiver arrive, il fait très froid -27°, la compagnie perd 40 hommes pour pieds et mains gelés…

En mars 1917, il est affecté à la direction des étapes de la 7e armée à Lure où il écrit : « c’était un poste bureaucratique de tout repos…. ».

En octobre 1918, un emprunt national lui permet son retour à Saint-Omer puis il rejoint Remiremont avant d’être démobilisé.

Voici le texte de la citation à l’ordre de la brigade qu’il a reçue le 25 décembre 1918 :

« Officier d’une haute valeur morale. Commandant en 1915 et 1916, une compagnie territoriale chargée de travaux de campagne dans la vallée de la Thur, a su obtenir sous des bombardements fréquents, un excellent rendement grâce à ses exemples de courage et de sang-froid ». Signé : général de division Cauboue.

Remerciements à Monsieur Jacques Delecourt, Hélène et Patrice.



Lefebvre_georges_b