Raphael Charlet

 

Né à Armentières, Raphael est incorporé au 110e régiment d’infanterie le 7 janvier 1916.

Il passe au 8e régiment d’infanterie de Saint-Omer le 15 novembre 1916 en campagne.

Le 7 janvier 1917, le voici en ligne dans le secteur de Beauséjour dans la Marne où les allemands sont particulièrement actifs !

Le 16 avril, il participe aux combats de Chevreux près de Craonne sous un bombardement tellement intense que bon nombre de soldats y laissent leur vie.

En juillet et août, Raphael se trouve dans les Flandres dans la région d’Hetsas sous un très mauvais temps, le 8e avance, le secteur de Mangelaere  est enfin occupé.

Après un repos près de Senlis, il rejoint Berry au Bac avant d’être dirigé vers Dommiers et la Ferté-Milon sous d’âpres combats.

Vient ensuite l’offensive vers l’Ourcq où là encore le régiment se distingue.

En réserve, le 8e est engagé dans de durs combats dans la région de Pont Saint-Mard.

Les allemands utilisent des obus toxiques du 21 au 25 août, 63 soldats intoxiqués sont évacués ; parmi ceux-ci se trouve Raphael dirigé vers l’ambulance 1/87 de Champlieu.

C’est à cet endroit qu’il décède le 31 août 1918.

Raphael repose aujourd’hui à Armentières. N'ayant pas connaissance de sa compagnie, nous pouvons supposer qu'il se trouvait dans la compagnie hors-rang suivant l'insigne au bras gauche de son copain sur la photo.

Merci à B. Fenart d’avoir mis à disposition les documents concernant son oncle « Mort pour la France ».

charlet raphael

 

ferme malhotel_c

                                                                                              La ferme de Malhotel aujourd'hui.